JEREMY FEL à Libri Mondi

 

« La violence, dans sa beauté comme dans son horreur, est toute l’affaire de Jérémy Fel. Avec Helena, fascination et nuits blanches garanties. » Livre Hebdo

« Tout fait sens, et tous les sens sont convoqués, non sans une saisissante poésie, jusqu’à l’épuisement nerveux du lecteur. Et voilà le génie de Jérémy Fel. S’il s’ancre dans les codes du suspense, c’est pour en faire son miel. » NRF

En 2015, Jérémy Fel faisait son entrée dans le monde des Lettres avec un roman au titre programmatique, Les Loups à leur porte. Dans ce récit terrifiant, le jeune auteur se plaisait à jouer avec son lecteur, chaque chapitre le transportant dans des univers de prime abord très différents.

71ll2DwGqdL

Un puzzle romanesque qui jonglait avec les genres littéraires – thriller, roman noir, conte – et dans lequel Jérémy Fel faisait appel à nos angoisses les plus enfouies, les plus intimes, à nos terreurs d’enfants. Sans esbroufe, et avec une maestria rare pour un premier roman. Les Loups à leur porte est un récit sur le Mal : ces loups, allégories de la monstruosité, sont là, rôdant dans l’ombre, jusqu’à parfois s’immiscer en nous.

FEL_Helena

Avec son deuxième roman, Helena, vaste fresque familiale qui fait écho au précédent, Jérémy Fel continue de sonder la psyché pour mieux explorer les mécanismes de la violence. Dans ce thriller psychologique, Fel confirme ses talents de conteur et nous rappelle que nous ne sommes jamais à l’abri de « rencontrer un diable à la croisée des chemins ».

Bénédicte Giusti-Savelli

 

EXTRAIT DE LES LOUPS A LEUR PORTE

41ZlyBgxT3L

Les premières lueurs du crépuscule recouvraient déjà les champs de blé, qui, tout autour d’elle, ondulaient avec le tintement de milliers de petits carillons.

Loretta, les épis lui effleurant les hanches au fur et à mesure qu’elle avançait, se baissa et en arracha un d’un coup sec, ce qui libéra dans l’air une fine poussière dorée qui s’y dispersa en scintillant. Sa maison se dressait au loin et surplombait cet océan rêche de sa silhouette massive. Elle savait qu’elle devrait bientôt se résoudre à y retourner, à cause de ceux qui rôdaient dans les plaines à la nuit tombée, ces êtres aux corps sombres venus de nulle part et qui depuis si longtemps terrifiaient les habitants de son Kansas natal. La veille encore, elle en avait vu un s’approcher alors qu’elle se tenait sur le perron, avec la sensation, presque grisante, qu’il commençait déjà à flairer l’odeur de son propre sang.

 

Bibliographie :
Les loups à leur porte, Rivages, 2015
Helena, Rivages, 2018

https://podcloud.fr/podcast/mauvais-genres/episode/les-loups-a-leur-porte-rencontre-avec-jeremy-fel-rentree-noire-suite-millenium-lansdale-robinson-etc

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s